Monday, April 29, 2013

Conceived through Sperm Donation, Opposed to California bill that would extend insurance coverage to fertility treatment for same-sex couples.


Le temoignage d'une personne créée avec l'aide d'un donneur de sperme.

This testimony is addressed to the California Assembly who tomorrow will discuss a bill that would extend insurance coverage of fertility treatment for same sex couples.  The original is here.  Reread our earlier post on this here.


Ce témoignage a été soumis à l'Assemblée de la Californie qui demain discutera la possibilité d'étendre la couverture des assurances maladies pour les traitements d'infertilité pour les couples homosexuels.  Relisez un de nos articles sur cette proposition de loi ici.




Témoignage d'Alana S. Newman
Opposition à AB460
Pour le Comité de l’Assemblée de Californie sur la santé
30 avril 2013

Je vous écris pour m'opposer à la proposition de loi AB460.  Je vous écris au nom de moi-même et de milliers d’enfants conçus par des donneurs, vous exhortant à voter non à l’AB460.  Je réside en Californie mais je vis temporairement à New York et je suis dans l’incapacité de témoigner personnellement, mais je vous demande humblement d’accepter mon témoignage écrit.

Je suis la fondatrice d’AnonymousUs.org un site en ligne qui rassemble les histoires de personnes conçues par donneur, de donneurs de sperme et d’ovules et de mères porteuses, de parents, et de toute autre personne affectée par la reproduction par tierce personne. Notre slogan est «l’anonymat des conception par donneurs cache la vérité, mais l'anonymat dans la narration permet de la révéler. »

J'ai été conçue à l'aide d'un donneur de sperme anonyme. Malgré toutes les meilleures intentions du monde, et d'être profondément désirée par ma mère, je suis en désaccord avec la pratique, et ne peux pas rester sans rien faire et négliger de décrire les conséquences de la reproduction par tierce personne à un monde qui de plus en plus crée de nouvelles vies de cette façon.

Tout d'abord, je peux dire qu'il est extrêmement difficile de s'élever contre ces problèmes. J'ai été élevée à San Francisco où le mantra est de soutenir la diversité des famille. Mais la bonne intention de montrer du respect pour différents types de familles est parfois en conflit direct avec les droits des enfants; le droit d'avoir des
relations avec et d'être élevé par leurs propres parents biologiques, de ne pas être vendus ou victimes de la traite ou donnés inutilement. Chaque grossesse qui est commandée par une seule personne ou un couple de même sexe, est par définition
se voir refuser une relation avec au moins un des parents biologiques, ce qui est donc un viol des droits humains.

Les personnes conçues par donneur sont finalement en train de grandir et commencent à s'organiser et à agir pour leurs droits. Nous avons banni avec succès l'anonymat et le paiement de donneurs dans un certain nombre de pays tels que le Royaume-Uni, Canada, la Suède et l'Australie. Je vous exhorte à faire de même pour le droit des enfants de ne pas étendre la couverture d'assurance pour payer pour cette nouvelle forme de traite des êtres humains.

Les faits de ma conception sont que mon père a été payé pour m'abandonner. Il n'y a pas de dignité à cela. J’ai souffert de questions d'identité débilitantes, de méfiance envers l'autre sexe, de haine et de condamnation du sexe opposé, de sentiments d'objectification comme si je n'existais que comme un jeu-jouet pour les autres, et me sentais comme une expérience scientifique.
Si les gens peuvent prendre quelque chose d’aussi précieux qu’une mère ou un père et nous faire sentir que nous devrions être reconnaissant pour cette perte, quoi d'autre peut-on nous enlever? Comment pensez-vous que la prochaine génération pourra lutter pour des choses comme la liberté, la démocratie, l'air pur, l'eau propre, quand quelque chose d'aussi précieux et de base comme votre mère ou votre père vous a été volé? Supprimé par l'Etat ... Enlevé par une industrie de la fertilité qui vous oblige à l'existence et puis ne vous rappelle pas quand vous grandissez et commencez à frapper à leurs portes pour avoir accès à des renseignements ... Enlevée par un parent qui vous a commandé, souvent l'autre parent biologique qui a juré de vous protéger et de tout pourvois pour vous, mais seulement sur si vous montrez de la gratitude pour votre vie et ne pas poser de questions sur l'autre parent qui manque ...

Pour répondre à leur question sur ma gratitude, je demande aux gens : « demanderiez vous à quelqu’un conçu par le viol ou l’inceste pourquoi ils est-ce qu’ils critiquent les détails de leur conception? Ne devraient-ils être reconnaissants pour la vie? Pour moi, la conception par donneurs est un euphémisme pour acheter et vendre des enfants. Ecrire des chèques et signer des contrats avant que l'enfant n’ait l’air humain et ne sorte de leur mère, est notre manière de nous justifier cognitivement l'échappatoire.

Au cours des 8 dernières années, j'ai soumis des tests ADN et j’ai embauché un détective privé pour essayer de trouver qui est cet homme, mon père. D'autres personnes conçues par donneur que je connais ont passé des décennies et des centaines sinon des milliers de dollars pour essayer de trouver leurs parents génétiques et leurs demi-frères et sœurs. Nous savons par l'histoire que c'est un besoin humain naturel de vouloir connaître notre famille et être connu par notre famille génétique. Le mouvement de l'adoption ouverte en est un exemple. Très récemment, le gouvernement australien a présenté des excuses à ceux qui sont touchés par l’adoption forcée.

Un des plus célèbres leaders des droits civiques des Etat Unis était Malcolm X. Le «X» qu'il a utilisé pour remplacer son nom de famille était une critique directe des propriétaires d'esclaves qui déplaçaient les esclaves de leurs conjoints, leurs parents et leurs enfants, et étaient déconnectés de leur ascendance et de leur héritage. "Qui pensez-vous que vous êtes" est une émission de télévision populaire où l’on fait des enquêtes généalogiques de vedettes. Rosie O'Donnell s'est exprimée ayant envie de «découvrir sa famille entièrement en chair et en os et en apprendre davantage sur leurs cheminements. « L'existence même d'un concept et d’un terme comme la généalogie démontre qu'il est injuste de minimiser et de marginaliser la curiosité des personnes conçue par donneurs sur leur parenté génétique et de minimiser leur désir de connexion.

Marchandisation de la vie.

J'ai d'abord été inspirée à commencer à participer davantage dans le débat public sur les conception par donneurs lorsque j'ai trouvé certaines mamans via don de sperme demandant comment elles pourraient obtenir des remboursements pour leurs enfants conçus par donneur étant nés avec des maladies génétiques. Oui, des remboursements ! J'ai lu des témoignages de parents qui semblaient éprouver des remords d’avoir acheter. Il semblerait que dépenser de l'argent sur la conception corrompt la relation parent-enfant.

La semaine dernière, l’ histoire suivante a éclaté. Une mère porteuse américaine a été offerte 10.000 dollars pour avorter le bébé qu'elle portait pour un couple (via le sperme du mari + donneuse d'ovule) parce qu'au cinquième mois un ultra-sons a révélé que l'enfant avait un bec de lièvre, quelque chose de cosmétiquement malheureux.

Pour un documentaire que j'ai fait récemment, j’ai eu une conversation avec un homme gay qui, avec son partenaire, avait engagé une mère porteuse qui est maintenant enceinte de jumeaux. Quand j'ai demandé ce qu'ils feraient si les bébés étaient trisomiques, ils m'ont dit qu'ils les feraient  tout simplement avorter. Au moment de l'entrevue, la mère porteuse était enceinte de 4 mois. Cela m'a rappelé ma grossesse, et comment à 4 mois de gestation, ma belle-mère me posait sa main sur mon ventre et pouvait clairement sentir sa petite-fille lui donner des coups de pieds.

Theresa Erickson est un célèbre avocat de maternité de substitution aux États-Unis et était une donneuse d'ovules en série et maintenant est un criminel condamné. Theresa a conspiré pour engager des donneuses d'ovules anonymes, et créer des embryons avec des donneurs de sperme anonymes, et les implanter dans l'utérus d'une mère porteuse embauchée, et puis une fois que le bébé en étaitau 2e trimestre, elle vendait les droits parentaux au plus offrant. Elle a créé et vendu 13 bébés de cet manière, pour un maximum de 180.000 $ chacun.

Avoir un secteur gonflé où des professionnels médicaux et juridiques font profit sur la séparation d’enfants de leurs parents biologiques est problématique.

Je vous exhorte à rejeter l'expansion de l'assurance pour les célibataires et couples de même sexe qui, par définition, aliénera un enfant de sa mère.